Quand l’empathie ne suffit pas à nos enfants

Accueillir les émotions avec empathie? C’est l’un des conseils que l’on retrouve un peu partout dès que l’on parle de parentalité « bienveillante » (enfin de sa version Canada Dry). Face à la colère de son enfant, le plus important serait de valider l’émotion et de verbaliser. Valider et verbaliser? Il suffit déjà de prendre un peu de recul pour réaliser que quelque chose ne tourne pas…

Lire la suite

Les enfants rois ne grandissaient pas dans la bienveillance

Je voulais faire quelques recherches avant d’écrire cet article sur le mythe de l’enfant-roi (et autre enfant tyran ou syndrome de l’empereur) pour trouver notamment des définitions précises. Je n’étais pas préparée à lire autant d’horreurs énoncées par autant de grands noms considérés comme expert de l’enfance en France (psychologue, psychiatre pédagogue…). J’ai toujours l’impression (ou l’espoir) qu’on en a fini avec cette vision négative…

Lire la suite

Une violence est une violence, peu importe l’âge

Très connue aux Etats-Unis, cette phrase est prononcée par l’éléphant Horton dans le livre « Horton Hears a Who » du Dr Seuss. Cela paraît évident. Enfin, j’aimerais que cela soit une évidence pour tout le monde.  Mais dans les faits, même parmi ceux qui prônent le respect de l’enfant, cela n’est pas toujours si clair que ça. Cela me demande personnellement d’y prêter une attention toute…

Lire la suite

Déculpabiliser le parent violent?

C’est une vraie question que je me pose.  Quand j’écris ici ou ailleurs, j’ai toujours à l’esprit de ne pas trop rajouter à la culpabilité  des parents (déjà omniprésente) tout en sachant que jusqu’à un certain point se sentir coupable est bénéfique.  En effet, si l’on ne voit pas le mal dans ce que l’on fait à notre enfant, comment peut-on changer et pourquoi le faire…

Lire la suite

Un enfant n’a pas besoin qu’on lui pose des limites

Encore une phrase cliché – que l’on utilise sans y réfléchir vraiment,  – qui ne s’applique qu’aux enfants, – Et que l’on n’aimerait pas se voir appliquer à soi-même. Que ressentirions-nous si un proche pensait cela vis-à-vis de nous: « Ma chérie, oui, elle a besoin que je lui pose des limites sinon tu sais bien, ce sera rapidement la porte ouverte à toutes les fenêtres »!…

Lire la suite

Des valeurs plutôt que des règles

 Avant de rentrer dans le vif du sujet, une clarification, pour moi, essentielle: Ne pas imposer de règles chez soi ne veut pas dire ne pas respecter des règles à l’extérieur (dans les activités ou dans des lieux publics et privés). Cela ne veut pas dire non plus que tous les membres de la famille font tout et n’importe quoi sans se soucier d’autrui. Surtout…

Lire la suite

Être la personne de confiance plutôt que la figure d’autorité

Je ne parle pas ici de l’autorité parentale telle que définie dans le Code Civil — « un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant ». Cette présence parentale responsable est bien sûr indispensable. J’aurais d’ailleurs préféré le terme de responsabilité parentale pour en finir avec cette idée fausse qu’un enfant a besoin d’autorité. Car, non, les enfants n’ont pas besoin…

Lire la suite

Quand bébé ne veut pas mettre sa couche

On ne pouvait pas mieux tomber avec cet exemple du refus de mettre la couche (ou de l’enlever) car on est en plein dedans (et depuis déjà un bon moment) avec notre petit dernier.  Même avant de savoir prononcer le mot « non », il savait clairement nous faire comprendre quand il ne voulait pas. Donc, ici, comme pour tout, on s’adapte, on tente d’être créatif et…

Lire la suite

Un enfant fait toujours de son mieux

Si cela ne tenait qu’à lui, notre enfant ferait toujours tout pour nous faire plaisir. Mais parfois, c’est juste au-delà de ses capacités. Quand il ne semble pas nous écouter, quand on ne se sent pas entendu(e), c’est simplement qu’on lui demande l’impossible. C’est pour cela que s’informer sur les étapes de son développement est tellement aidant. Quand des mamans (ça marche pour les papas…

Lire la suite

La bienveillance engendre la bienveillance

Une maman me disait récemment qu’elle trouvait ça courageux de parler du laxisme comme je le faisais (cf l’article « N’ayons plus peur d’être laxistes »). La vérité c’est que cela ne me demande aucun courage. C’était le cas quand mes enfants étaient touts-petits et que j’étais confrontée de temps en temps à des remarques de gens sincèrement inquiets pour leur avenir (et le nôtre):…

Lire la suite