Et si se retrouver bloqués à la maison était une opportunité de se rapprocher de ses enfants et de se créer de chouettes souvenirs en famille?

 

Je voulais faire court parce que ça peut décourager d’en lire trop d’un coup mais finalement avec toutes les catégories ça fait TRÈS long! 

Le mieux, à mon avis, c’est de se faire une petite liste en piochant 10 à 20 idées qui vous font envie. A sortir en cas d’urgence, quand l’ambiance commence à devenir tendue, quand quelqu’un s’ennuie, ou simplement quand on a envie de s’amuser ensemble.

N’hésitez pas à vous replonger dans vos plus chouettes souvenirs d’enfance et à partager ce qui vous a marqué avec vos enfants. Faites aussi un pas vers eux en vous intéressant à ce qu’ils adorent sans jamais les dénigrer. Ce sera une chouette occasion d’apprendre à encore mieux se connaître.

Petit rappel indispensable:

Pas de pression! Vous n’avez pas besoin de vous transformer en ludothécaire, ou en super GO.

Vivre ensemble, c’est bien souvent s’affairer chacun de son côté (pas avec un tout-petit bien évidemment avec lequel c’est davantage du non-stop). 

Surtout, quand vous devez travailler de chez vous, faites confiance à vos enfants pour savoir mieux que vous ce dont ils ont besoin pour se sentir bien.

Contrairement à ce que veut bien nous faire croire l’Éducation nationale, apprendre, ça n’est ni une course, ni une accumulation d’informations et de savoirs en tout genre à ingérer dans un ordre déterminé. Ca n’est pas non plus dans les livres et documents scolaires ou dans les documentaires soi-disant pédagogiques qu’on a le plus à apprendre ou qu’on apprendra le mieux. 

Encore plus important: jouer n’est pas une activité annexe pour se détendre quand on n’est pas en train d’apprendre des choses sérieuses (= faire les devoirs). Bien au contraire, c’est en jouant qu’on apprend vraiment.

Si on le laisse libre, chaque être humain a son propre programme interne, ses motivations personnelles. Une chose en amène une autre et toutes les connaissances que l’on rencontre en suivant ses envies, ses passions finissent pas s’imbriquer et par faire sens.

Détendez-vous. Respirez. N’essayez pas d’en faire trop.

Les jeunes souffrent de plus en plus d’anxiété. Pas la peine de leur rajouter du stress dans ces moments difficiles. Et à vous non plus!

Vous pouvez prendre ne serait-ce qu’une idée par jour et gardez à l’esprit que les idées les plus simples sont bien souvent les meilleures.

Vous êtes prêts, c’est parti! Voici ma petite liste d’idées pour passer du bon temps en famille et se rapprocher de ses enfants dans le même temps.

JOUER ET APPRENDRE!

LES JEUX DE SOCIÉTÉ

Vous n’avez pas besoin d’avoir le dernier jeu de société tendance (mais si vous en avez des géniaux, sortez-les!), un bon vieux jeu de cartes, des dés ou même seulement une feuille et des stylos suffisent. 

Jeux de cartes

Le Rami, la Crapette, le Pouilleux, le trouduc, le kilo de merde, le Kem’s, la bataille, le 8 américain

Jeux de dés

Le Yam’s, le 421

Jeux avec une feuille et des stylos

Le baccalauréat, le pendu, la bataille navale

Jeux de mimes

Il ou Elle/Devine qui ou quoi (avec ou sans post-it sur le front)

Jeux de Kim

Ici, quand je joue aux animaux Playmobil 123 avec mon tout-petit, j’en profite pour proposer à ma grande un jeu de kim d’observation. J’installe un petit décor qu’elle regarde pendant 30 secondes à 1 minute et ensuite j’enlève un animal, objet ou personnage et elle doit deviner lequel est manquant.

On peut aussi en rajouter un ou simplement cacher le décor et demander à l’enfant d’énumérer tous les objets présents.

Il y a plein de déclinaisons des jeux de Kim. Une autre qui remporte un grand succès avec les enfants et la dégustation les yeux bandés. Après avoir gôuté, on écrit (ou on dit à voix haute quand on ne sait pas encore écrire) le nom de l’aliment qu’on pense avoir deviné.

Nos jeux de société du commerce préférés

Jungle Speed, Rummikub Chiffres, Dobble, Cluedo, Croque Carottes, Taboo Famille…

LES JEUX VIDÉOS ET AUTRES APPS 

Si vos enfants sont fans de jeux vidéos, laissez les profiter! Et si vous êtes dispo, jouez avec eux! Vous n’avez vraiment pas envie de jouer? Regardez-les et intéressez-vous. Pour de vrai!

Certains jeu permettent de se défouler devant la console, en dansant ou en accomplissant de petits défis sportifs, abusez-en!

Il y a aussi tout un tas d’applications géniales pour tous les âges. C’est le moment d’en télécharger une ou deux (ou plus!).

YOUTUBE EST VOTRE AMI

Blindtest 

Karaoké

Just Dance 

Activités sportives: danse, yoga, pilates, zumba…

Tutos en tout genre: cuisine, activités manuelles, pâtes à jouer

Et même pour les plus petits, des comptines (celles avec les sous-titres vous permettront de réviser vos classiques), des animaux (et leurs cris)…

Vous pouvez aussi en profiter pour apprendre à connaître ce qu’aiment vos enfants en regardant quelques vidéos de leurs YouTubers préférés.

PROFITER DES BONS CÔTÉS DES RÉSEAUX SOCIAUX 

Petite précision, chez nous, tous les comptes des enfants sont en privé.

Si vos enfants sont fans de TikTok, vous pouvez leur demander de vous apprendre la dernière choré à la mode sans vous vexer ensuite quand ils se moqueront de vous (et ils le feront!). Vous pouvez leur proposer de les filmer pour améliorer le cadrage…

Idem pour Instagram, trouvez des idées de post, organisez une séance photo. Laissez-libre cours à votre créativité. Eclatez-vous!

Messenger, FaceTime, WhatsApp ou bien Skype sont un super moyen de combler nos besoin de relations sociales et de maintenir le lien avec famille et amis. 

DÉTENTE SUR CANAPÉ

Quels films, séries ou dessins-animés ont marqué votre enfance? Faites-les découvrir à vos enfants et redécouvrez-les à leurs côtés. 

Avec Netflix, Amazon Prime and co, des pépites plus récentes sont également à portée de main. Emerveillez-vous ensemble 

Ne croyez pas notre ministre de l’Éducation, vous n’avez besoin de personne pour vous dire quoi regarder en famille. Il n’existe pas une liste de films ou docus qui seraient mieux ou même indispensables pour l’avenir de vos enfants. Les connaissances les plus utiles se cachent bien souvent là où on ne l’aurait pas imaginé et une vocation peut naître à tout moment là où on s’y attend le moins.

En revanche, si l’un de vos grands prépare un examen, n’hésitez pas à lui proposer des titres succeptibles de l’aider à mieux comprendre et ainsi mémoriser: le film d’une oeuve au programme du bac de Français, un documentaire sur une période au programme du Bac Histoire…

LA MAGIE DES LIVRES ET DES PODCASTS

Si vos enfants aiment lire, ils vont pouvoir s’en donner à coeur joie.

Pensez aussi à la lecture en famille. Lire à haute voix, ça n’est pas que pour les plus petits. Même en grandissant, on continue à aimer ça. Il suffit de voir le succès des livres audios et des podcasts pour s’en convaincre.

D’ailleurs, vous pouvez aussi choisir d’écouter des histoires tous ensemble par ce biais (il existe des podcasts avec des histoires adaptées aux plus-petits).

LES COURS EN LIGNE

Avec les plus grands là-encore pourquoi ne pas débuter un MOOC ensemble? 

La plateforme FUN vient d’ouvrir tout spécialement ses archives

https://www.fun-mooc.fr/

Ou un autre cours en ligne (photographie, dessin…)

Il y en a des payants à petits prix et beaucoup sont totalement gratuits.

METTEZ-LES AUX FOURNEAUX!

Faites participer vos enfants à l’élaboration des repas ou encore mieux, laissez-les vous préparer de bons petits plats.

Proposez de faire un gâteau (ou du pain perdu, des crêpes…) ensemble avant le goûter.

Vous pouvez lancer des thèmes ou les laisser choisir et vous laisser surprendre par leur esprit d’initiative.

C’est une opportunité de découvrir les traditions d’autres pays: préparer un brunch à l’américaine, un petit dèj à l’anglaise, un Fika à la suédoise, faire des suchis japonais…

Pendant vos courses, pourquoi ne pas acheter un fruit (ou un autre aliment) que vos enfants ne connaissent pas. C’est l’occasion de découvrir un nouveau goût, et de rechercher d’où il vient, comment il se mange…

ACTIVITÉS MANUELLES

si vous n’êtes pas des plus créatives comme moi, ni une pro du dessin, il y a des moyens simples de combler les besoins de votre petits artistes ou scientifiques en herbe:

Imprimer des coloriages, peindre « à la manière de » et imiter les grands peintres, faire de la pâte à modeler, de la pâte à sel ou de la peinture maison, découvrir les fluides non newtoniens en les laissant mélanger de la Maïzena et de l’’eau, imiter une éruption volcanique avec du vinaigre et du bicarbonate de soude, se transformer en réalisateur en faisant leur propres films (script, tournage, montage)…

AVEC DES TOUTS-PETITS

Pour les plus-petits (et parfois les plus grands), là-encore visez la simplicité. Pas besoin d’apprendre 40 chansons, 3 ou 4 selon les thèmes préférées de vos pitchouns suffisent. Pour les chasses au trésor, rien d’élaboré non plus n’est indispensable. On peut écrire quelques indices sur des petits bouts de papier déchiré. On peut aussi simplement être le maître du jeu sur le canapé (en toute tranquillité). Les enfants reviennent vers nous à chaque nouvelle étape. Idéal aussi pour décompresser et faire une pause sur le canapé, leur demander de trouver des objets de toute sorte dans la maison, soit l’objet précis soit selon des thèmes (rouge, qui commence par la lettre B, des animaux…)

Comptines et jeux de doigts

Chasses au trésor

Courses d’obstable

Jouer (selon ce qu’on a chez soi) au salon de beauté, au restaurant, à la marchande, au docteur…

Quand ma fille était petite, j’adorais qu’elle me maquille ou même qu’elle me dessine dessus (sur le bras ou le dos) avec des feutres adaptés bien sûr pas des

Cache Cache (avec un tout pitchoun, pas besoin de beaucoup de cachettes, la répétition marche toujours)

Trappe trappe (tout dépend de l’intérieur)

Bagarre classique (on a toujours eu un matelas presqu’au sol qui faisait un ring parfait pour ces jeux défouloir) ou une déclinaison très populaire aux Etats-Unis, la lutte des chaussettes ou sock wrestling (le but étant d’être le premier à enlever la ou les chaussettes de son adversaire).

Faire des cabanes 

Jeux de patouille.

Les bains, si votre tout-petit les aiment, sont l’occasion de jouer et de se détendre. Vous n’avez pas à attendre le soir pour en proposer. Ils peuvent intervenir à un moment de saturation (pour bébé ou pour soi).

Acceptez que tout ne soit pas parfait. 

Et n’oubliez pas que tout vaudra toujours mieux que de céder à la violence.

(Visited 45 times, 1 visits today)

Laissez-moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *